samedi 22 décembre 2012

Exposition Van Gogh rêves de Japon


Voici bien longtemps qu'il n’y avait pas eu d’exposition exclusivement consacrée à Vincent Van Gogh. L’angle d’attaque de celle que nous propose la Pinacothèque de Paris est particulièrement original et intéressant puisqu’elle tente la comparaison de l’œuvre de l’artiste hollandais avec celle d’Hiroshige grâce à deux rétrospectives concomitantes. C’est une première qui permet de mettre en lumière l’influence du Japon sur le travail du peintre.

Il vous faudra un peu moins d’une heure pour faire le tour de la quarantaine de toiles provenant toutes de la riche collection Kröller-Müller du musée d’Otterlo. A côté de chacune d’entre elles est présentée la miniature d’une estampe d’Hiroshige, avec un zoom sur un détail pour mettre en exergue les similitudes entre les deux oeuvres. Petite alerte : les originaux d’Hiroshige sont exposées dans le même bâtiment mais pour les admirer il vous faudra payer une seconde fois ! C’est regrettable car je n’avais pas compris qu’il s’agissait de deux visites séparées et je n’ai pas eu le temps de faire la seconde.


Mais revenons à notre exposition. La comparaison est parfois un peu tirée par les cheveux. Même s'il est indéniable que le peintre japonais a eu une réelle influence sur Vincent Van Gogh, notamment dans la composition des paysages, nous sommes toutefois très loin de la simple copie,  grâce à des interprétations totalement différentes. Chez Van Gogh tout n’est que tourment et passion, dus sans doute en partie à ses troubles bipolaires. Je suis toujours émue devant ses tableaux tant ils sont criants d’humanité et de vérité. Un arbre, une fleur, deviennent entre ses mains la représentation même de son âme. Alors qu’au contraire, chez Hiroshige il s’agit de contrôle, de paix intérieure et de sérénité.




Le parcours est ponctué d’extraits de correspondances de Vincent à son frère Théo (si vous ne les avez pas lus je vous les recommande fortement, elles sont terriblement touchantes), à sa sœur ou à ses amis,  mettant ainsi en exergue l’obsession dévorante du peintre pour le Japon. Il collectionne avec passion les œuvres des maîtres de l’Ukyo-e (image du monde flottant), dont Hiroshige fut une grande figure. L’on découvre que Van Gogh dans son délire, assimile les paysages du Sud de la France à ceux du Pays du soleil levant. Dans une lettre à sa sœur, il écrit : Pour moi ici [à Arles] je n’ai pas besoin de japonaiseries car je me dis toujours qu’ici je suis au Japon. Que conséquemment je n’ai qu’à ouvrir les yeux et à peindre droit devant moi ce qui me fait de l’effet. 
Et à son frère en 1988 lors de son arrivée à Arles : J’ai aperçu de magnifiques terrains rouges plantés de vignes, avec des fonds de montagnes du plus fin lilas. Et les paysages dans la neige avec les cimes blanches contre un ciel aussi lumineux que la neige, étaient bien comme les paysages d’hiver qu’ont faits les Japonais.  (Lettre 463.) Quelques mois plus tard, il reparle du Midi à Théo en ces termes : l’équivalent du Japon, le Midi (lettre 500).

Même si je n’ai pas toujours était en phase avec les comparaisons audacieuses qui font l’objet de cette exposition, il n’en reste pas moins que les toiles de Vincent sont d’une beauté incroyable. Inondées de lumière, elles vous prennent aux tripes ! A ne pas manquer.



Van Gogh, rêves de Japon, à La Pinacothèque, 28 place de la Madeleine 75008 Paris, jusqu’au 17 mars 2013. Tel 01 42 68 02 01.Tous les jours de 10h30 à 18h30. Nocturne les mercredis et vendredis jusqu’à 21h.

5 commentaires:

  1. Dis moi, vous êtes des proches avec Vincent, vous vous appelez par votre prénom, magnifique ;-)
    Merci pour ce moment de poesie et dans le verbe et dans les descriptions de cette exposition.
    Une invitation au voyage vers le Mont Fuji, un regal.
    Je crois bien que je vais me faire un avant nouvelle année avec Hokusai et Vincent.
    Merci Misty et Joyeux Noel

    RépondreSupprimer
  2. Merci Leeloo pour ce commentaire et pour ta fidélité et tes encouragements sur ce site ! Quand je pense à toutes les expos qu'il y aura en 2013 et que nous pourrons partager, ça me met en joie :-) Gros bisous et bon Noël!

    RépondreSupprimer
  3. The same happiness in my heart <3
    So I'm gonna have a look for hopper and we'll fix a date for the exhibition
    Merry christmas Misty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. With pleasure ! Thank you dearest Leeloo :-)

      Supprimer
  4. Décidément, deux billets de deux expositions que je souhaite vivement aller visiter! La qualité des billets ne font que m'encourager et sont une bonne mise en bouche pour ma prochaine visite :-) merci

    RépondreSupprimer

Vous souhaitez recevoir une notification de réponse à votre commentaire? Pensez à cliquer sur "s'abonner par email".